~ ALECA UE/Tunisie : pour un accord progressiste ~

Solidar Tunisie a organisé, en collaboration avec le Forum Progressiste Mondial le Samedi le 23 Septembre 2017 un déjeuner débat sur le thème : « ALECA UE/Tunisie : pour un accord progressiste » à l’Hôtel Africa.

Cet événement, qui s’insère dans le cadre de la conférence du Groupe S&D au Parlement Européen et du Forum Progressiste Mondial (GPF) sur la « Recomposition du Paysage Politique en Tunisie - Quelle plateforme de dialogue pour les forces progressistes ? », a rassemblé des acteurs progressistes, des ambassadeurs, des représentants politiques, parlementaires européens et tunisiens, des représentants du gouvernement tunisien, des organisations professionnelles, des Professions libérales et de la société civile.

Lobna Jeribi, présidente de Solidar Tunisie, a affirmé que La négociation d`un accord complet et approfondi (ALECA) entre la Tunisie et son partenaire stratégique l`UE, peut-être une opportunité d’ouverture sur les marchés européens, dynamiser l’emploi des jeunes diplômés, renforcer les exportations et la compétitivité des entreprises tunisiennes et donc pour booster le commerce et l`investissement.

Elle a ajouté que Solidar Tunisie a entamé, une série de rencontres et de dialogues avec des représentants de la société civile concernant certains secteurs porteurs en Tunisie tels que celui des TICs et de certaines professions libérales et que ces rencontres ont contribué à l’élaboration de deux études liées aux secteur des Tics et des services professionnels et services aux entreprises.

Antonio Panzeri, président de la sous-commission du Parlement européen pour les Droits de l’Homme, a rappelé qu’Il s’agit d’un événement important qui succède le séminaire du 18/9/2016 où les forces sociales et démocratiques et une importante représentation de forces progressistes de la société civile se sont réunies pour lancer une initiative adressée à approuver les valeurs communes d’égalité et de justice sociale dans le projet de l’ALECA.

Gilles Pargneaux MEP, Coordinateur S&D de la délégation du Parlement Européen à l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée a déclaré qu’il voit dans l’ALECA un accord politique pour stabiliser et encourager la transition démocratique tunisienne et non un simple accord commercial. 

L’intervention de Patrice Bergamini, Chef de la délégation de l’UE en Tunisie s’est articulée autour de 4 points : L’évaluation de l’accord d’associations de 1995 ; Les négociations ALECA / mobilité ; L’hypothèse de la non-conclusion de l’ALECA ; La durée des négociations.

La rencontre a été poursuivie par la présentation de l’étude de Solidar Tunisie sur Les services professionnels et services aux entreprises, par Mme Fatma marrakchi, professeur universitaire en charge du dossier ALECA au sein de Solidar.

De sa part, Mme Fatma Oueslati, Chargée de l’unité de gestion en charge de l`ALECA au sein du gouvernement a présenté le comité de pilotage composé par des représentants des ministères les plus concernés. Elle a mis le point sur l’importance de l’implication de la société civile et les représentants des professions libérales dans les négociations de l’ALECA.

Les participants ont contribué à enrichir le débat qui a eu lieu après les différentes interventions. Plusieurs points ont été évoqué comme :

- L’importance de l’évaluation de l’accord d’association de 1995.

- L’importance de la présence de la société civile lors des négociations de l’ALECA.

- La stratégie des négociations et la vision tunisienne de l’ALECA.

- L’implication des représentants des professions libérales dans les négociations.

- La compétitivité des entreprises tunisiennes.

- Le problème d’équivalence des diplômes et l’harmonie avec les normes européennes.

 

Ce Déjeuner a été couronné par l’adoption de la déclaration finale ALECA Tunisie/UE : pour un accord asymétrique, progressiste et juste disponible sur le site se Solidar