~ Conférence internationale de Solidar Tunisie intitulée: Transition énergétique en Tunisie, Défis et Opportunités pour l`Europe et pour la Médit ~

Solidar Tunisie a organisé, le vendredi 15 décembre 2017, à l`hôtel Mouradi Gammarth, une conférence internationale ayant pour thème  la  Transition énergétique en Tunisie, Défis et Opportunités pour l`Europe et pour la Méditerranée.

Cette manifestation a été organisée avec la participation et le soutien du bureau de la Vice-Présidence de la commission de l`environnement, de la santé et de la sécurité alimentaire et le rapporteur de la COP21 et la COP23 du Parlement Européen M. Gilles Pargneaux.

Cette manifestation a été rehaussée par la participation de la DG Energie de la commission européenne, la participation de l`Union pour la Méditerranée et de MEDREG.

L`allocution d`ouverture a été effectuée par  M. Riadh Mouakher, ministre des Affaires locales et de l`environnement, et son excellence M. Patrice Bergamini l`ambassadeur de l`Union européenne en Tunisie.

La conférence a été marquée par la présence du Président de la commission de l`industrie, de l`énergie, des ressources naturelles, de l`infrastructure et de l`environnement au sein de L`ARP,  le représentant du ministère de l`Energie, des Mines et des Energies renouvelable, de la CDC et de la STEG et d`autres acteurs économiques dans le domaine des énergies au niveau natinoal et régional.

Cette manifestation a été organisée en deux panels traitant du contexte énergétique régional, des principaux projets structurants, des opportunités d`investissement et de co-développement dans le secteur énergétique, l`aspect gouvernance, régulation, cadre législatif et légal ainsi que  le contexte commercial du secteur énergétique dans sa globalité.

Cette rencontre était une occasion pour présenter le policy paper de Solidar Tunisie, élaboré par le pôle Energie de Solidar Tunisie, intitulé : Transition énergétique en Tunisie, opportunité d`inclusion locale et de coopération régionale.
Ce policy paper présente la lecture du cadre réglementaire des énergies renouvelables,     
l`analyse des objectifs fixés par le ministère de l`énergie, des mines et des énergies renouvelables en 2013 ( augmenter la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique à 30% en 2030), la régulation du secteur et un focus sur l`importance de l`interconnexion pour dynamiser la coopération régionale dans le secteur.


L`ensemble de recommandations et de propositions soulevées de cette étude sont liées principalement à :
- Revoir le cadre législatif des énergies renouvelables et sa cohérence avec la loi sur l`investissement et le régime des avantages fiscaux.
- Accélérer la réalisation des projets EnR en faisant uniquement voter les contrats types et convention par L`ARP et non les contrats individuels des investisseurs.
- Garantir l`indépendance des experts de la commission technique de production d`électricité et permettre à cette commission de donner naissance à un organisme de régulation indépendant toujours sous tutelle du MEMER.
- Engager des parties prenantes (Etat, Comm EUR, Banques..) à détailler, faciliter et débloquer les moyens de financements (Fond vert, COP, SICAV, ...) notamment à travers les dons et subventions prévus par les accords COP21, COP 22.
- Accélérer le projet d`interconnexion sans lequel une action régionale serait difficilement envisageable tout en adoptant une approche plus inclusive des opérateurs et investisseurs qui en tireront grandement profit.